SUR LES CHEMINS DE L'ILE DE LA REUNION


Jeudi 10 novembre 2011

arrivée à 11h à st Denis après 11h de vol dans un fauteuil qui ne se réglait pas en position inclinée. J'avais besoin d'exercice pour me remettre de cette nuit difficile.

P1040091 j'avais remarqué sur géoportail qu'il y avait un chemin bordant le littoral. Il passe devant l'aèroport et va à st denis ville. c'est à 8 km, juste ce qu'il me faut pour me dègourdir les jambes.

j'avais réservé une chambre d'hotel pour deux nuits. je profite de ces deux jours pour visiter st Denis et m'acclimater. le décalage horaire est de 3h la chaleur est supportable.

je passe beaucoup de temps à la recherche de cartouche de gaz "prius". introuvable. Je ne trouve que "butagaz", je rachéte un brûleur adapté.

.

.

.

.

SAMEDI 12

je démarre de l'hotel assez tard. je suis à 20 mn du départ du GR2. j'avais fais un petit morceau du départ la veille. Le GR part dans un jardin botanique assez mal entretenu, la végétation est très dense et on ne voit pratiquement pas la ville. Je décide donc de monter  par la D43 jusqu'au "Brulè" ou je retrouverai le GR2.

P1040102

 je quitte l'urbanisation verticale est trouve des pavillons individuels.

tous sont entourés de végétation, à tel point qu'il est souvent impossible de voir les maisons.

certaines sont assez coquettes, voir plutôt chic. 

.

.

.

P1040104.

.

Tandis que d'autres font plutôt penser à un bidonville.

ça monte raide mais facile, en fait il y a beaucoup de raccourcis qui permettent d'éviter les nombreux lacets de la route. 

cette route est assez peu fréquentée, au moins à cette heure là. Ce qui m'a surpris en ville, c'est la densité de la circulation et les embouteillages le matin et le soir. c'est comme à Marseille.

 

 

P1040106

j'arrive tranquillement au brûlé, on domine st Denis et la mer couverte de nuages.

encore un peu de route bitumée, qui mêne au parking du GR2. 

c'est le rendez-vous des familles de st Denis, il y a des kiosques qui permettent de pique niquer à l'abri du soleil ou de la pluie.

a partir de cet endroit, c'est vraiment le début du GR.

 

pour ceux qui voudraient suivre l'itinéraire du trek, je vous conseille de mettre la carte IGN en fond d'écran: http://www.geoportail.fr/visu2D.do?ter=reunion

P1040110

 

j'attaque le GR en même temps que la pluie. Il ne pleut pas fort, mais ça mouille bien. au départ le sentier est couvert de racines bien glissantes, ensuite c'est de la boue bien collante. la végétation est exubérante.

.

.

.

.

.

P1040111

;

fougères arborescentes, arbres couverts de mousse, ambiance humide, chants d'oiseaux, on se croirait en Nouvelle Zélande.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
le temps passe, le soir commence à tomberP1040112.

je suis trempé, je commence à avoir froid et faim. 

je ne suis plus trés loin du refuge, mais je trouve un espace pour planter la tente.

je m'arrête là pour la nuit.

j'ai quand même fait un dénivellé de 1600m

.

.

.

.

.

P1040116

DIMANCHE 13

nuit rèparatrice, il fait beau. petit déj, je déplante et c'est partit.

peu de temps après je passe le refuge et continue en direction de "La roche écrite".

changement de décors, c'est un plateau rocheux, de coulèe de lave striée de fissures, dans lesquelles essaie de vivoter une maigre végétation.

.
.
.
.

P1040118

.

.

sur le plateau on domine tout le côtè nord de l'ile.

j'approche de la roche écrite, mais les nuages arrivent avant moi de 10 mn.

j'essaie de faire quelques photos dans les éclaircies. ça ne donne pas grand chose. 

.

.

P1040129

P1040130

normalement on devrait voir les cirques de Salazie  et de Mafate ainsi que la chaine montagneuse et le piton des neiges.

ça m'apprendra à me lever plus tôt.

.P1040135

.

Je redescend vers le refuge en faisant quelques crochets:

une source est indiquée, je bataille dans le maquis sans rien trouver.

la mare au cerf où je ne trouve ni cerf ni mare.

.

.

je fais étape au refuge pour faire ma provision d'eau et continue le chemin en direction de "Dos d'ane".

P1040137

.

.

je retrouve la végétation tropicale d'hier.

.

.

.

.

.

P1040139

 le chemin longe une crête d'où l'on devrait avoir une vue sur le cirque de Mafate, sans les nuages.

 

 

avant d'arriver à "Dos d'ane" je passe par un site d'observation des vallées. Il y a un banc. je me dis qu'il serait bien d'être là demain matin pour profiter de la vue dégagée et faire des photos. Le mieux, pour être sûr d'être sur le site est d'y rester. Il n'y a pas de place pour la tente, je décide de dormir sur le banc.

 

LUNDI 14

Superbe nuit sous les étoiles. le ciel s'est dégagé dans la nuit. avant 5h je suis réveillé par tous les coqs de la vallée.

j'assiste au lever de soleil sur les montagnes et la vallée. magique.

P1040150

 

la première falaise à droite  est le "Maîdo". la seconde sur l'horizon est le "Grand Bénard". dans le creux le col du  "Taïbit". le mont à gauche du col est le "Piton des neiges". 

.

.

.

.

.

 

P1040153

..côté nord le soleil se léve sur "Le Port" 

.

.

.

.

.

P1040154

.

.

.

.

..pendant ce temps je prends mon petit déjeuner sur le banc en surveillant la progression du soleil.

.

.

.

.P1040158

je suis très étonné par la noria d'avions et d'hélicopteres qui passent dans la vallée.

il y a des hélicos qui alimentent les ilets (villages isolés) mais l'essentiel du trafic est touristique. je trouve ça trés génant.

.il y a aussi le passage des avions pompiers, les "trackair". Bien que l'incendie soit maitrisé ils continuent à arroser pour noyer les braises qui couvent sous l'humus.

.

.P1040172

.

..Je plie mon matos et descend vers "dos d'ane". c'est un petit bourg sans centre. très tranquille je ne croise que 4 personnes.

j'attaque la descente sur la riviére des galets. le chemin est plutôt facile, avec quelques passages un peu critiques. la végétation est toujours très luxuriante. 

.

.

P1040168

.j'approche de la vallée de la riviére des galets

 

.

.

.P1040184

.

.

.

.

l'eau est belle et tiède, il y a des petites cascades et des baignoires, la tentation est trop forte.

Je n'y résiste pas, ce sera mon étape du jour.

J'ai fais 1100mde descente ça suffit pour aujourd'hui.

.

.

P1040185

 

.la journée a été très chaude. quand je n'étais pas dans l'eau, j'étais à l'ombre sous les arbres.

j'ai attendu le soir pour monter la tente près de la riviére.

.

.

.

.

.MARDI 15

.Chaude nuit. dormi tente ouverte. pas d'insecte.

P1040190

.je démarre de bonne heure, pour éviter de marcher sous le soleil.

.je suis à la porte du cirque de Mafate. pour le moment je suis sur une piste de 4x4 qui relie à la ville du Port. il est parait-il surtout utilisé pour conduire les enfants à l'école qui descendent des ilets de Mafate à pied. la piste de 4x4 est tracée dans le lit de la riviére sur environ 10km jusqu'à Le Port.

.

.P1040191

.

.

.

.

Il y a plusieurs traversée de riviére sur un passage de galets.

ça passe bien.

.

.P1040193

.

.

.

.

.petit à petit la vallée se rétrécit.

.

.

.

 .

.P1040197

.

.

.ça commence à grimper. les marches sont bien faites, le chemin reste facile.

.

.

.

.P1040200

.

.

.

.

.biffurcation: Aurére où Grand place? je choisis Grand place. j'irai à Aurére plus tard.

.

.

.P1040201

.

.

.

.

.

.Derriére moi, la vallée de la riviére des galets, et, sur l'horizon la falaise de Dos d'ane où j'ai passé la nuit sur un banc. je regarde bien, mais ne le vois pas.

.

.

.

.P1040203

.

 

.

..quelques passages sont assez vertigineux, mais sans danger.

.

.

.

.

.

P1040208

.

.un joli piton bien pointu, celui-là on le repére d'un peu partout dans le cirque de Mafate. un peu comme la tour effel à Paris.

.

.

.

.

.

P1040210.

.

.n'oublions pas les fleurs.

c'est la période du printemps, ça fleurit un peu partout.

.

.

.

.

.P1040211

.

.

la végétation change, c'est un peu plus sec.

.

.

.

.

P1040212.j'ai traversé Grand place presque sans m'en aperçevoir. l'habitat est très dispersé, il n'y a pas de centre village. c'est le cas de presque tous les ilets.

.de temps en temps des indications. Il est quand même préférable d'avoir une bonne carte. j'ai une carte IGN au 1/25000, et j'en suis très content.

j'ai croisé des randonneurs avec des descriptif de topo. Ils avaient l'air un peu perdus.

.

.

.

P1040215.

.

.il fait chaud, la montée vers le col est très pénible. Pas d'ombre. Ma consommation d'eau monte en flèche.

j'arrive enfin au col. De là je vois la vallée de la Roche Ancrée et sur le premier relief l'ilet de roche plate.

à gauche le Bronchard. Je vois sur la carte qu'il y a un chemin qui fait le tour du sommet. ce serait bien d'y être demain matin pour les photos.

.

P1040216.

.

.

la descente sur la roche ancrée est assez périlleuse. raide, mais surtout le chemin est un mélange de terre et de petit cailloux qui roulent sous la semelle. l'adhérence est presque nulle. je manque plusieurs fois de m'étaler.

j'arrive en bas sans bobo, mais bien fatigué.

je prends un bain dans la riviére. ça va mieux.

.

.

.P1040217

je redémarre en direction de roche plate.

ça grimpe sec pendant un bon dénivellè.

puis ça redescend aussi sec au niveau de départ. J'ai perdu le bénéfice de mon bain.

je comprends que je ne serai pas au Bronchard ce soir.

je traverse une petite rivière, trouve une source et un endroit à bivouac.je me pose pour la nuit.

.

.MERCREDI 16

Réveil à 6h. ciel voilé pas bon pour les photos.

P1040219

.

.

.

.de jolies cascades en direction de roche plate

.

.

.

.

.

.

P1040220

.la nature à quelques allures alpestre.

.

.

..

.

P1040223.

.

.

.

.la végétation se raréfie, le chemin est très bon. beaucoup de petites marches qui se passent sans difficuté.

.

.

.

P1040226.

.avant d'arriver à l'ilet, je visite le cimetière.

Pas de tombe. Seulement quelques pierres pour matérialiser la sépulture. Pas ou très peu d'inscription. Seules deux grilles blanches marquent une certaine "propriété"  du lieu. des tombes pratiquement anonymes.

ce n'est pas une fosse commune mais plutôt un espace commun.

c'est assez convivial dans le fond.

P1040228.

.

.

.un peu plus loin l'ilet de roche plate. Là aussi habitat dispersè.

je n'y rencontre personne, comme au cimetière.

.

.

.

.

P1040231
.

 

.la petite chapelle en tôle ondulée est en harmonie avec le cimetière. Pas de faste inutile. c'est comme ça que je conçois le décorum religieux. Restons humbles.

Peut-on imaginer un vatican en tôle ondulée????

Une petite cloche sans clocher est là pour appeller les fidèles.

.

.

.P1040232

.

.finalement, j'abandonne le bronchard. Il fait trop chaud.

je continue en direction des trois roches, attiré par la fraicheur de l'eau.

mais avant ça il faut traverser une sorte de désert mexicain avec des roches chauffée à blanc.

.

.

.

.P1040234

.heureusement des fleurs sont là pour me réconforter.

.je consomme plus d'eau que d'habitude.

.

.

.

.

P1040235.

.

 

.

.je commence à voir la vallée des trois roches.

sur l'horizon le col du taïbit, le piton des neiges est dans les nuages.

.

.

.

.

.j'arrive enfin aux trois roches. il était temps, ma réserve d'eau est à sec.P1040243

la rivière n'est pas à sec, mais le débit est asssez faible.

il n'a pas plu assez ces derniers mois.

.

.

P1040239.

.

.la cascade reste quand même spectaculaire. Je ne vois pas le fond du goufre. je ne m'approche pas trop des bords car ils sont arrondis et glissants. Il paraît que chaque année, au moins un curieux paie de sa vie sa curiosité.

.

.

.

.P1040237

.

.

.l'endroit est parfait pour un bivouac.

c'est un endroit assez féquenté par des randonneurs "à la journée" qui partent très tôt de leur gîte pour passer quelques heures dans cet endroit.

mais il faut rentrer, et à 5h il n'y a plus personne.

ce sera ma journée lessive et grande toilette.

.

.JEUDI 17

P1040249

.

.

.Nuit et matinée très calme. vers 11h les nuages arrivent avec les premiers groupes de touristes.

il est temps de lever l'ancre. 

.surtout qu'il ne manque pas de coins tranquilles dans cette vallée.

.

.P1040252

.

 

.

.

.

.le chemin monte vers Marla,on le voit serpenter vers trois roches dans la vallée.

.

.

.

.

P1040253.

.

.

pour changer de mes soupes chinoises, j'avais l'intension de diner dans un refuge. Pas possible il fallait reserver.

.faute de mieux j'achète une boîte de cassoulet et des fruits à l'épicerie de l'ilet. la part de transport hélico pése lourd sur l'étiquette.

.

.

P1040257.

.

.je bivouaque pas loin du village. Un oiseau m'observe. C'est le seul que je parviendrais à photographier pendant mon séjour. Il y en à pourtant de magnifiques, mais je n'ai jamais pu les approcher.

Très bon le cassoulet.

.

.

.

.

.VENDREDI 18

P1040261J'avais prévu de me lever au chant du coq.

l'un d'entre eux a dû faire un cauchemar. Il s'est mis à cocoriquoter à 2h30 imité aussitôt par tous les coqs de la vallée. ça dure 5 minutes et tout le monde se rendort.

Sauf moi.

.ciel bleu le matin. J'attaque le col du taïbit.

très facile.

.

.

.P1040262

.

.

.en cours d'ascension, belle vue sur l'ilet Marla et une partie du cirque de Mafate.

.

.

.

.

.

..

P1040263.

.

.

.arrivée au col. J'y retrouve un groupe de randonneurs que j'ai déjà rencontré plusieurs fois depuis la roche ècrite.

.

.

.

..

.P1040267

.

.

.

.une vue sur Cilaos sur le plateau en haut à gauche, et dans le fond de la vallée l'océan indien cahé par la brume.

.j'y vais à pas prudents car l'une de mes semelles m'a lâchè.

je vais régler ce problème à Cilaos.

.

.

.

P1040275

.Arrivé à Cilaos j'examine l'état de mes chaussures: il faut les changer.

je ne trouve pas ce qui me convient sur place. Je prends le bus pour aller à st Pierre.

2h de trajet ahurissant. Il y a deux tunels étroits qui laissent environ 5 cm de chaques cotés du bus. Certains virages ne peuvent être pris en une fois et necessitent plusieurs manoeuvres pour passer.

Le paysage est très beau. très franchement, il vaut mieux faire ce trajet en bus plutôt qu'au volant d'une voiture de location. c'est plus relax.

.

.

.P1040280

.arrivée à st Pierre après un changement à st Louis, je trouve les chaussures qu'il me faut.

.il est trop tard pour retourner à Cilaos, je flâne sur le front de mer. Il y a une plage protégée des vagues du large par une barrière de corrail. Cela fait une sorte de grande piscine ou vont se baigner les gens.

je choisis un restau ou je me fais servir un steak d'espadon et plein de légumes. 

.je flâne encore un peu et vais dormir sur la plage à la belle étoile.

.

.SAMEDI 19

P1040285.Belle nuit sous Orion.

.il y a de belles vagues.

6h je vais me baigner dans le lagon, la mer est tiède. Il y a déjà des baigneurs. plutôt agès
pour la plupart, il doivent éviter le soleil trop fort. Ils ont bien raison.

.après un petit déjeuner sur la place je reprends le bus et retourne à Cilaos

.

.

.

.P1040297

.

.

.

.ce voyage en bus est un régal.

.

.


P1040300

.

.

.

.

.

.j'arrive à Cilaos. Les nuages sont arrivés avant moi et me cachent mon objectif: le piton des neiges.


.

P1040301

 .

.

à Cilaos il fait gris. Je n'ai pas envie de rester ici.

direction le piton des neiges. 

je n'y serai pas ce soir: 1800m de dénivellé. pas possible.

en plus il commence à pleuvoir. 

le chemin est plutôt facile. Les marches sont bien faites. Tant mieux, il paraît qu'il y en a 3500.

à 2000m je trouve une source et de quoi bivouaquer. .J'y passerai la nuit.

 

 

.DIMANCHE 20

P1040303

.J'ai bien fait de rester, il a plu une bonne partie de la nuit.

 

.

.

.ce matin les nuages ne sont plus là, mais il reste une petite brume sur toute la vallée.

.on voit quand même Cilaos à droite, Bras sec à gauche et on devine au fond, la mer derrière st louis.

.

.

.P1040304

.

.

.première étape: le refuge du piton des neiges.

je m'y arrête pour une pause casse-croute et surtout pour faire sécher ma tente.

.

.

.

.

.P1040309

.

.

.

.Il reste 500m de dénivellé sur un chemin très pierreux dans un décor plutôt arride.

les nuages sont toujours présents.

je croise le groupe avec qui j'étais au col du Taïbit. On ne se reverra plus.

dommage, c'était plutôt sympa.

 

.P1040315

.

.ça y est j'y suis:3070m.

Les nuages ont l'air de s'en aller, et c'est plutôt sympa, car ce bivouac sur le piton est en fait mon cadeau d'anniversaire.

en réalité c'était hier, mais j'ai été trahi par mes chaussures. je ne leur en veux pas, elles m'ont fait faire le Népal.

.

.

.

.P1040334

.

.il y a quelques abris circulaires de la taille de ma tente.

j'y bivouaque à l'abri du vent, ce qui est plutôt bien car il commence à faire froid avec la disparition du soleil.

.

.

.

.

.

P1040326.

.

.

.

.

.de mon abri je peux observer confortablement le coucher de soleil.

.

.

.

.

.

.LUNDI 21


P1040332

.

Nuit très fraiche (environ 5°) heureusement, je suis bien équipé.

je suis révéillé par les premiers randonneurs qui ont dû dormir au gîte et se lever à 3h pour voir l'aube sur le Piton.

.

.sur la photo on voit que le lever du soleil n'est pas très différent du coucher, sauf que c'est de l'autre coté. 

il y a la lune et la  lampe d'un retardataire.

 

 

.

.

.P1040338

.

.les derniers admirateurs de l'aube.

dans quelques minutes ils seront tous en chemin pour retrouver le gîte et le petit déjeuner.

j'avoue ne pas bien comprendre cette cérémonie, car on voit le lever de soleil aussi bien depuis le gîte. Si quelqu'un peut m'expliquer.....

oui je sais, on peut aussi bien me demander ce que je fais là!

ben, c'est mon anniversaire, non?

.

.P1040344

.

.les montagnes sans les nuages, il faut en profiter, car ça ne durera pas toute la journée.

.

.

.

.

.

.

.

P1040346

.

 .

.un peu lunaire cet endroit. d'autant plus que presque tout le monde est parti.

je ne sais pas pourquoi cet endroit s'appelle le piton des neiges, car il ne doit pas en voir souvent. peut-être moins souvent que les éruption du piton de la fournaise?

.

.

.

.P1040362

.

 

.

.

..un peu agressive cette montagne. ça ne donne pas trop envie de l'escalader.

.

.

.

.

P1040364.

.

.

.une vue sur le cirque de Cilaos.

on ne peut le voir depuis le piton, il faut passer derrirère le sommet à antenne et  continuer sur la falaise qui descend derrière. faire attention, il n'y a pas de chemin, et c'est de la roche pas très stable.

.

.

.

.P1040365

.

.du même endroit: le cirque de Salazie. Le pic de gauche est le Cimandef et celui de droite La roche écrite.

.

.

.

.

.

.

.P1040372

.

.

.Il ne me reste plus qu'à redescendre par le même chemin.

le balisage est très bien fait, et necéssaire lorsque les nuages sont sur la montagne. La visibilité peut être réduite à quelques mètres.

.

.

.

 .P1040379

.au refuge, je recharge ma réserve d'eau et part en direction de Hell Bourg par le GR1.

. Au début le chemin est très pierreux, il traverse un maquis plutôt sec, ce qui est paradoxal, car il pleut. Ce n'est pas vraiment de la pluie c'est l'humidité du nuage qui mouille autant qu'une vraie pluie, car ça rentre partout. les gens d'ici disent qu'il farine.

.A partir du cap anglais ça devient franchement difficile. De la boue, du marécage, des planches pourries, des racines bien glissantes des échelles un peu précaires....enfin tout un florilége de difficultés que je n'avais pas rencontrè jusqu'ici en si grand nombre.

.P1040380

.

heureusement, de temps en temps il y a des fleurs.

j'arrive enfin au gîte de Bélouve, trés joli.

je demande si je peux diner: ouf c'est possible.

en plus il y a une aire de bivouac autorisé juste à cotè.

exellent ce repas! j'ai remarqué qu'après une semaine de nouilles chinoises tout était délicieux. à méditer.

.

MARDI 22

.P1040388

.départ de bonne heure en direction du "trou de fer". comme je reviendrai dans la soirée je laisse le matos au refuge et part avec un sac à dos léger.

On voit que c'est un haut lieu touristique, le chemin est un véritable parquet.

on avance sans effort.

.

.

.

.P1040385

.

.après 3/4 h de marche rapide, j'arrive à un observatoire qui offre une vue plongeante sur la fameuse cascade.

 

.

.

.

.P1040386

.

 

 

.

.

malheureusement, je me sens un peu loin du sujet.

.franchement la vue est un peu frustante. Les belles photos que l'on voit dans les brochures touristiques sur papier glacè sont prise depuis un hélico.

.

 je vois sur la carte qu'il y a d'autres points de vue sur le sentier de bras panon.

j'y vais.

.

.

.

.P1040394

.Là ce n'est plus du tout le même chemin. adieu le parquet, bonjour les échelles.

il y en a une bonne demi douzaine à passer comme celle là. heureusement que je n'ai pas pris la brouette!

le chemin passe dans un lit de riviére. le marquage est assez discret. facile de se perdre, et d'ailleurs c'est ce que je fais. je me suis égaré dans la végétation, et pendant un bon quart d'heure je recherche le chemin. ça paraît long, je le retrouve et ne le lâche plus.

un peu plus loin je croise deux randonneurs (ils bivouaquent avec des hamacs et une bâche pour s'abriter de la pluie. ils en sont très contents. On discute du chemin et je m'aperçois que je suis à l'envers, j'ai fait demi-tour sans m'en aperçevoir!

j'abandonne les points de vue, d'ailleurs ils sont encore plus éloignés de la cascade.

.

.P1040401

.

.je retrouve le chemin parquetté mais ne retourne pas au gîte. je fais une grande boucle par le "sentier de l'école normale".

un endroit assez curieux: "la mare aux cochons. bien sur il n'y à pas de cochon, mais pas de mare non plus (c'est comme le piton des neiges)

.

.

.

P1040404.

.

.là aussi la végétation est très généreuse.

je continue par le sentier de la vierge et reviens au gîte par le sentier de la tamarinaie.

.

.

.

.

 

.

P1040405

.

.cette marche légére sur sentiers faciles m'a reposé.

de retour au gîte je trouve qu'il est un peu tard pour descendre sur Hell Bourg. Je demande s'il est possible de diner. oui super!

Comme hier l'ambiance est très sympa. bien sûr je suis beaucoup questionné sur mon étrange engin. je sens bien que je n'arrive pas à convaincre sur l'utilité de la brouette. 

peu importe le repas est aussi bon qu'hier. du coup je m'inscris pour le petit déjeuner de demain matin. Et je rebivouaque au même endroit.

.

..MERCREDI 23

.P1040411

.

.La descente sur Hell Bourg est facile et agréable.

beaucoup de fleurs, des sources, la vue sur le village.

j'arrive en bas sans m'en aperçevoir.

.

.

.

.

.

.

.

 

.

P1040413

.

.

c'est plus une petite ville qu'un village. rien à voir avec les ilet de Mafate.

ici dans le cirque de Salazie il y a des routes et aussi des voitures, donc plus de monde et plus de maisons. C'est pareil qu'à Cilaos

.

.encore une fois les nuages arrivent.

..

.

..P1040424

.

.

.un exemple d'architecture traditionnelle. l'ensemble est plutôt rustique, on ne cherche pas à faire joli, mais visiblement économique.

.

.

.

.

.

.P1040417

.

.

.la tendance actuelle est plus sophistiquée. on cherche à faire joli tout en restant dans l'esprit de la construction traditionnelle.

 

.

.

.

.

.P1040428

.je prends la D48 en direction de Salasie pour aller voir une cascade "le voile de la mariée"

.en chemin j'achète un régime de bananes à une petite échope tenue par un petit homme très rigolo "tonton"

.

.

.

P1040435.

.

.

.

.pique nique avec les bananes de tonton.

j'en aurai pour quelques jours.

.

.

.

.

.

.

.P1040442

.

.voilà le voile de la mariée.

pas très spectaculaire à cause du manque d'eau.

.

.

.

.

.

.

P1040447.

.

.même la riviére qui semble bien calme devrait être un torrent.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.P1040448

.

.

..Il n'y peut-être pas beaucoup d'eau dans les cascades, mais il recommence à pleuvoir. je remonte à Hell Bourg en bus et me réfugie dans un restau en attendant la fin du déluge. Je casse une petite croûte.

dès que ça se calme je pars en direction de "le belier" par le GR1

Aprés Bras Marron, je traverse une riviére qui s'appelle "la rivière" et j'y trouve un bivouc sympa.

.

.

.JEUDI 24

.Réveil à l'aube par le chant des oiseaux. Pas de coq

P1040450.

.

.le soleil éclaire une montagne derrière la tente. C'est le piton d'Anchain.

je vois sur la carte qu'il y a un chemin qui fait le tour du sommet.

j'y vais! 650m de dénivellé au réveil.

.puisque je fais une boucle, je laisse la brouette en bas. Pas maso!

.

.

P1040453

.

.la vue est interessante 360° au milieu du cirque de Salazie.

un hélico vient déposer un commando de parachutistes sur le sommet.

 

.

.

P1040460.

.

.

.

.

.

.

nous descendons ensemble le piton. ils sont armés d'appareils photos et font plus penser à des touristes qu'à des militaires. il y a 2 filles dans le groupe.

l'ambiance est plutôt à la rigolade on dirait un groupe de l'UCPA.

P1040459
.

.

.

une partie du cirque de Salazie

.

.

.

.

.

.

..

.

.P1040463

.

.

.je récupère la brouette et continue en direction du GR1 que j'avais quitté pour faire le piton.

.je marche sur une piste de 4x4, c'est très confortable. derrière moi, le piton d'Anchain.

.

.

.

.P1040464

.

.

.de temps en temps de beau bouquets de bambous.

.

.

.

.

.

.

.

.P1040465

.

.une ferme isolée du monde.

.

.

.

.

.

.

.

 

P1040468


 

 .

.

.une invitation au bain.

.

.

.

.

.

.

.P1040472

.

.

.

.toujours des fleurs.

.

.

.

.

.

.

P1040474

.au lieu d'aller à  "le bélier" comme prévu, je quitte le GR1 pour passer par camp Pierrot et grand ilet pour voir à quoi ressemblent ces campagnes.

vergers et élevages de cochons très odorants.

.la pluie me rattrape en route, la température chute.

.

.

P1040477

 .

 .

 .

 .sur la route du col des boeufs je m'abrite sous un kiosque, pour préparer mon diner.

 comme la pluie ne cesse pas. je bivouaque à cotè du kiosque. on verra demain.

 .

.

.

.

.VENDREDI 25

La pluie n'a pas cessé de la nuit, elle est encore là ce matin.

.P1040480

.

.pas la peine de s'enrhumer. je redescend sur le Bélier, prends un bus et descends me faire sécher au bord de la mer à St André.

.sur le marché j'achéte les premiers letchies.

.

.

.

.

.P1040481

.

.

.opération séchage en bord de mer. il fait beau et chaud.

.je ne me baignerai pas: grosses vagues et peut-être requins.

.

.

.

.

P1040488

.sur le piton des neiges j'avais rencontrè un randonneur très sympa: Fred.

il habite à st André et m'a dit de venir le voir si je passais par là.

.ben, justement, j'y suis. 

finalement je bivouaque dans son jardin. je reste 2 jours

fred me fait visiter la région. nous allons à st Denis, il à un cours de japonais à l'université, pendant ce temps je visite st denis.

le lendemain nous faisons une ballade à pied très jolie: l'Eden.

P1040490

 

 .

 

.

. vous allez penser que j'ai une passion pour les cimetiéres, mais je trouve celui-là plutôt gai. c'est l'influence de la culture indienne.

.P1040499

.

.

 

.

.

.Fred connait un journaliste et lui parle de ma brouette.

lundi matin un article paraît dans la presse locale "Le Quotidien"

.

 

.LUNDI 28

 Je quitte Fred, nous nous reverrons dans le sud de l'ile, un de ses amis habite à st Philippe.

en traversant la ville je constate que les gens lisent le journal. Je suis hélé à tout moment "hé l'homme à la brouette! on t'a vu dans le journal". Et ça se reproduira pratiquement tous les jours jusqu'à mon départ.

je suis à deux doigts de signer des autographes.

P1040502.

.

.retour vers le Bélier. dans le bus je constate que les nuages sont encore là.

.

.arrivé au col je prends le sentier scout en direction de Aurére.

le sentier est très facile. maleureusement les nuages sont bien installés et j'arrive à l'ilet à malheur sans avoir rien vu du paysage.

il y a un petit terrain de camping, on dirait un jardin. Il y à deux couples (parents enfants) et un jeune randonneur photographe animalier amateur.

nous dinons ensemble une cuisine créole préparée par l'un des couples. bonne ambiance, avec rhum.

 

MARDI 29

départ tardif, je vais faire un tour à Aurére. comme je reviens je laisse le matos sur place.

.P1040507

.

.

.

.le ciel est clair, le chemin est très beau.

.

 

.

.

.

.

.

P1040510.

.

.des oiseaux sont occupès à faire de drôle de nids.

.ils savent nouer les herbes pour attacher le nid dans les branches.

.

.

.

.

P1040508.

.

.

.

.comme les autres l'ilet d'Aurére est dispersé dans la nature.

celui là est plus touristique que les autres. les chemins sont bordés de fleurs et bien aménagés. les gîtes ont l'air plutôt coquets.

.

.

P1040517.

.la vue sur Mafate est bien dégagée.

.je retourne chercher mon matèriel et prends le GR2 en direction de l'ilet à Bourse.

en partant je croise le groupe de para du piton d'Anchain.

.

.

.

.

.P1040532

.

.en chemin je pique-nique dans ce joli torrent où je prends mon bain.

.

.

.

.

.

.

.P1040537

.certaines plantes grasses sont vraiment imposantes.

.

.

.

.

.

.

.

P1040542

.

.je traverse grand place et me retrouve sur le chemin du col que j'ai déjà passé la semaine derniére. 

comme les nuages sont arrivés, il fait moins chaud et la montée est moins pénible. Par contre la descente est toujours aussi casse-g...e.

 j'arrive à la roche ancrée sans dommage et reprend le petit col suivi de la dscente, toujours aussi raide que la dernière fois.

 finalement je bivouaque au même endroit. je commence à prendre des habitudes.

 

.MERCREDI 30

P1040551.Levé tôt, mais les nuages commencent à arriver.

.

.

.

.

.

.

.

.

P1040548

.

.le chemin longe une riviére avec de jolies cascades. 

.

.

.

.

.

.

.P1040561

.cette fois je monte au Bronchard pour faire le tour du sommet. hélas les nuages sont là, l'horizon est caché. 

.je peux quand même aperçevoir le fond de la vallée dans laquelle je devrais descendre pour aller à La Nouvelle. 

 .

.

.P1040564

.

.pas de problème pour la descente. Par contre en bas il faut traverser la rivière à guè et la remonter sur une petite distance entre les rochers. une grande échelle permet de remonter de l'autre cotè pour retrouver le GR.

Ici j'utilise le portage expèrimentè en corse.

ce sera la seule fois.

.

.

P1040567.

.

.

.

.on peut aperçevoir le GR qui descend vers le gué.

la montée vers la nouvelle est très agréable.

.

.

.

.

.P1040568

.

.

.

.Toutefois il faut se mèfier des piéges en travers du chemin. 

Impressionnante la bête. elle fait bien l'envergure d'une soucoupe de tasse à café.

Je ne pense pas qu'elle soit dangereuse car je n'ai pas vu beaucoup de momie de randonneur accroché aux arbres.

.

.

P1040575.

.

.

.Petite étape casse croûte à La Nouvelle.

là c'est un ilet franchement touristique. je ne m'y attarde pas.

 .à l'épicerie je prends des fruits et (encore) une boîte de cassoulet. c'est la dernière de l'épicerie et du séjour.

.

.P1040578

.

.en continuant vers Marla, je vois au loin une sorte de terrain de golf.

C'est la plaine aux sables. ça me fais faire un crochet de quelques kms, mais l'endroit en vaut la peine.

bien sûr il n'y a pas de sable. mais un vaste paturage d'herbe rase entretenu par un troupeau de vaches.

de temps en temps j'aperçois la chaîne du piton des neiges entre les nuages.

.

.JEUDI 1 Décembre

P1040590mon réveil est attendu par les vaches. 

 comme souvent le matin, il fait beau.

 .

.

.

.

.

.

.

P1040592

 

 

 il faut en profiter car les nuages ne sont pas loin.

 

 il y a une bergerie abandonnée sur le plateau. On dirait que les vaches se promènent en liberté, un peu comme en Corse.

 

 .

.

.P1040602

.

 

 je m'en vais, les nuages arrivent.

 

 

 

 .

.

.P1040609

 

 

 un dernier aperçu sur la riviére des 3 roches.

 

.

.

.

.

.

.

P1040620

 

 

 

 je traverse Marla et attaque l'ascencion du Taïbit (bis)

 

 

 .

 .P1040624

 

 

 descente du Taïbit, puis traversée de Cilaos.

 

 

 .

.

.

.

P1040625

 

 

 Je n'allais pas quitter Cilaos sans goûter le célébre vin du pays.

j'ai testé le blanc: une sorte de muscat assez parfumé. on pourrait le boire en apéritif, ou peut-être en digestif avec des petits gâteaux.

 je continue en direction du bloc, c'est le départ de l'ascention pour le piton des neiges.

je pense bivouaquer par là.

 

.P1040631

 

 

j'ai droit à un beau coucher de soleil, pendant que je plante la tente. 

 .Demain direction le piton de la fournaise.

.

.

.

.

VENDREDI 2

P1040632

 Lever de soleil sur Cilaos.

j'hésite sur l'itinéraire. reprendre le GR2 que je connaît déjà ou passer par la "mare à joseph" qui paraît plus direct pour aller au piton de la fpurnaise?

je suis sûr de trouver de l'eau par le premier, je me décide pour le refuge du piton des neiges. tant pis pour le crochet.

.

.

 

.P1040633

.

.en effet je trouve de l'eau à la source.

.je rencontre le jeune photographe animalier qui descend du piton des neiges.

.

.

.

.

.

.

P1040637.

.

.en fait, de l'eau j'en ai eu partout. 

.il a plu toute la journée sans arrêt.

.

.

.

.

.

.P1040640

.je ne vois rien du paysage. le chemin est bordé d'une végétation genre maquis corse.

à partir du col qui mêne au refuge le chemin à été assez difficile. Un peu comme dans un lit de torrent. De plus la pluie à rendu les rochers très glissants. Ensuite des plateaux marécageux, puis une série de montagnes russes avec échelles. Une grande partie du chemin est garnie de tronc d'arbres posés en travers, ça glisse super bien! vers la fin le chemin est devenu facile au dessus de Bourg murat.

.

P1040638.

.je ne sais pas à quoi ressemble le paysage, mais les mousses sont très belles.

.j'arrive à Bourg Murat après 3h de flotte trempé et gelé. 

pas vraiment envie de bivouaquer. De plus ce matin j'ai plié la tente mouillée de rosée et je n'ai pas pu la faire sécher. je trouve une chambre de libre dans un hotel (la dernière) et comble de bonheur il y a un sauna et un hammam.

le hammam est libre, je réssussite. Un bon repas restau après ça et une bonne nuit dans un lit (il y a le chauffage dans la chambre) et ça devrait aller mieux.

.

.SAMEDI 3

.Comme prévu, ça va mieux. la forme même. pendant le petit déjeuner je discute avec mes voisins de table. Ils vont au Piton de la fournaise. Ils ont de la place dans leur voiture. Le piton est à 25 km de route en lacets. 

.P1040651

.

.le décors est lunaire.

du parking on domine tout le cirque. il faut descendre par un escalier, un dénivellé de 100m pour atteindre le niveau de la lave 

.

.

.

.

.

.P1040658


dans le bas de l'escalier, on trouve le petit cratère "formica léo", puis pour aller sur l'observatoire  Dolomieu, il faut marcher 2h.

 .

.

.

.

.

P1040662

 

.

.

.

.le chemin est repéré par des points blancs. Ils vaut mieux ne pas trop s'en écarter, les nuages peuvent tomber rapidement, et on n'y voit plus rien. On est perdu. 

.

.

P1040665.

.

.la solidification de la lave forme des dessins incroyables.

.

.je rencontre encore le jeune photographe!

.

.

.

.

.P1040675

.

.

.

.Le cratère. Une fois de plus j'arrive un peu tard, les nuages sont dèjà là.

.c'est bien calme, pas de fumerolle ni d'éruption annoncée.

.

.

.

.

.

.

.P1040677

les couleurs et les formes données par la fusion et la solidification des roches et extraordinaire. C'est presque plus interessant à observer que le cratère.

.

.

.

.

.

.

.P1040691

.

.Des oeuvres d'art je vous dit!

 

je remarque que la plupart des gens qui arrivent au cratére commencent par prendre des photos du trou. Puis ils se prennent en photo devant le trou. puis ils ouvrent leur sac pour sortir de quoi boucher leur trou (d'estomac). ensuite ils repartent.

je n'ai vu personne s'intéresser aux roches.

 .

.

.

.

P1040693.

.

.

.

.et ça! franchement, c'est beau, non?

.

.une fois de plus les nuages ont eu le dernier mot. c'est la farine. il vaut mieux retourner au parking.

.

.

.

j'ai perdu mes compagnons de ce matin. Je retourne à bourg Marat avec une autre voiture.

je récupére mon matériel à l'hotel. Ce soir je vais à St Philipe où Fred m'attend chez son copain Dieter.

je m'apprête à partir par le bus quand arrivent mes compagnons de ce matin. Ils vont à St Pierre et me proposent de m'y déposer. vraiment très sympa.

à St pierre je prends le bus pour aller à St Philippe. pendant que j'attends je retrouve encore le jeune photographe. C'est petit la Réunion!

.

DIMANCHE 4

je suis arrivé chez Dieter hier soir à 7h30. Il faisait nuit noire. j'ai été escorté par un local qui connaissait l'endroit. comme il avait un peu forcè sur le rhum, nous avons un peu slalomè dans le village. Il ne parlait que le créole, je n'ai pas trop compris, mais nous sommes arrivés.

.P1040736

.

.J'ai planté la tente dans le jardin qui est une véritable forêt où tout pousse en abondance.

.il y à de tout: des letchis, des mangues, des ananas, de la vanille.....

.et ça pousse tout seul. il suffit de poser le chapeau de l'ananas sur la terre, et c'est parti (il faut attendre un peu quand même).

.

.

P1040713.

.

.Fred m'emméne voir les coulées de lave.

elles se perdent dans la mer.

.

.

.

.

.

.

.P1040711

.

.Dans les nuages: le piton de la fournaise, d'où arrivent les coulées de lave. Celle ci date de 3 ans.

.

.

.

.

.

.

.

P1040716.

.

.

.au premier plan une coulée très ancienne.

.à l'arrière plan la jeune coulée.

.entre les deux une plage où je n'irai pas me baigner.

.

.

.

.

.P1040730

.

.le long de la côte on trouve des aménagements avec des kiosques sous lesquelles des familles viennent passer la journée en pique-niquant et en sirotant du rhum arrangé. c'est une institution.

.

.

.

.

.

.P1040741

.

.à St philippe une petite piscine naturelle permet de se baigner à l'abri relatif d'une digue de rochers sur laquelle s'éclatent les vagues.

.

.

.

.

.

.

P1040748

.

.

.

.préparation de la célébre salade au palmiste rouge.

.Dieter manie le couteau

.Fred arrive avec son fruit favori (j'ai oublié le nom) 

.Françoise surveille attentivement.

.

.

.

.LUNDI 5

Nuit un peu perturbée par les fourmis rouges. elles ont transformé le tapis de sol de la tente en passoire pour venir chercher le peu de denrées qui restait dans mon sac.

P1040750

.ce matin je prends le bus pour remonter vers le nord en longeant la côte et voir à quoi elle ressemble.

.

.avant de partir je jette un coup d'oeuil sur le "cap Méchant".

c'est la pointe la plus au sud de l'ile.

.

.Dieter m'a donné un coeur de palmiste rouge pour le ramener en métropole. C'est long comme mon sac et ça pése au moins 5 kgs.

heureusement je ne randonne plus!

.

.P1040760

.

.Je m'arrête à "étang Salé. une station balnéaire avec une grande plage de sable noir. la plage est bordée d'arbres, cocotiers pour beaucoup. 

.la plage est protégée par un banc de corail sur lequel s'arrêtent les vagues. Le lagon n'est pas profond, j'ai pied partout. J'ai emmenè mes lunettes de piscine et je peux voir de jolis poissons.

.

.

P1040761.

.

.je vais passer la nuit sur cette plage à la belle étoile.

.

.

.

.

.

.

.

.

.MARDI 6

finalement, même au bord de la mer les nuits sont fraiches. j'ai dû mettre un pantalon et un pull.

.P1040772

.j'ai droit à un lever de soleil sur la plage pendant que je prépare mon petit déj.

.

.

.

.

.

.

.

.

P1040778.

.

Ensuite je vais me baigner dans le lagon, puis je vais attendre le bus pour remonter vers le nord.

.Deux randonneurs me rejoignent à l'arrêt de bus. ils ont dormi dans le camping, juste à coté de la route. il paraît que ça circule pas mal la nuit.

moi, j'avais le bruit des vagues.

.

.

.P1040781

.

.Arrêt à "Boucan Canot", une très petite ville balnéaire qui essaie d'être un peu chicos.

.les plages sont belles mais la baignade n'est pas très sure.

Là aussi une petite piscine naturelle permet de faire trempette à l'abri des vagues.

.

.

P1040785.

.

.

.un peu à l'extérieur de la ville, cette petite plage est très sympa.

.

.

 

.

.

.

.

.

.P1040798

.

.

.

.je reprends le bus et m'arrête à "Le Port" où j'ai rendez-vous avec Françoise pour visiter la biennalle d'art contemporain qui se trouve dans un dock.

.Expo intéressante car une trentaine d'artistes de différents pays ont participé en résidence pour donner leur vision de la Réunion.

.

P1040803.

.

.

.je bivouaque dans le jardin de Françoise

.le coucher de soleil y est très beau.

.

.

.

.

.

.

.MERCREDI 7

 

P1040812

.Voilà c'est le dernier jour. je flane chez Françoise qui à une très belle maison, elle aussi avec une végétation exubérante.

.

.

.la maison est sur les hauteurs qui dominent la grande ville de "Le Port". c'est un havre de paix.

.

.

.

.

.

.

P1040818.Ce soir je prendrai l'avion à 22h30.

je plus rien à faire que d'attendre tranquillement.

Rèmi, un ami de Françoise nous à préparé un curry de poulet façon créole. Délicieux.

en fin d'après midi, Clélia (une amie de Françoise) m'emméne à l'aéroport, après que j'eus acheté 5 kgs de lechies. me voila bien chargé: 25 kgs sur la balance de l'aèroport.

c'est très sincérement que je remercie tous mes nouveaux amis de leur accueil chaleureux.

On se reverra.